top of page

BREXIT : LE HAUT LE COEUR DE GREGOIRE

En 1987 Margaret Thatcher eut cette petite phrase lors d'un discours : " La société n'existe pas, il y a seulement des individus et des familles". Tout était dit, c'était le feu vert à la dérégulation totale, pouvoir faire le maximum de profits en un minimum de temps, quels que soient les dommages collatéraux pour la société. Effectivement à cette époque, les mineurs anglais en grève étaient vus comme des ennemis de l'intérieur qu'il fallait combattre au même titre que les ennemis "extérieurs" de la guerre des Malouines (Autre discours de MT), mais, "La société n'existe pas" avait-elle prévenu.

Aujourd'hui, presque quarante ans après, les brexiters fous (très peu nombreux en fait), ont repris le même credo ; ce qu'ils veulent c'est déréguler les marchés pour maximiser les profits en se fichant éperdument des conséquences pour le peuple anglais; ce sont ces mêmes tories qui en 1850, alors que les Irlandais mouraient par dizaines de milliers à cause de la crise de la pomme de terre, avaient opposé à ceux qui s'étaient émus cette situation un argument extraordinaire : " Nous ne voulons pas en entendre parler... ".

Aujourd'hui, la fortune personnelle de ces brexiters "ultra" les met à l'abris de la paupérisation générale et ils n'hésitent même plus à afficher leur mépris pour leurs propres institutions en s'allongeant sur les banquettes de la vénérable institution pour faire une sieste : Surréaliste. Mais aussi, ce qui est très étonnant, c'est qu'ils ont à leur disposition une armée de sympathisants prêts à défendre mordicus un système qui peut les broyer à n'importe quel moment, à croire que le suicide est inscrit dans le génome humain, d'autant plus que tous ces supporters ne feront jamais partie de la coterie évidemment : Il ne coûte rien à leur orgueil de se nourrir des espérances puériles que d'autres n'hésitent pas à leur donner ? Peut-être...

Il y a quarante ans, sur le plan économique, les enfants aidaient leurs parents, aujourd'hui, ce sont les parents qui aident leurs enfants. Le système s'est inversé bien que le discours ambiant explique que la libre entreprise seule peut sauver le monde, comme en 1930 aux Etats-unis, lorsque les techniques modernes de communication furent inventées dans le but exclusif de servir le capital à n'importe quel prix avec les travaux de d'Edouard Bernays par exemple : "La propagande revient à enrégimenter l'opinion publique, exactement comme une armée enrégimente les corps de ses soldats". Avec les mensonges à répétition du Brexit, relayés par une propagande ultra efficace, nous faisons un retour en arrière de 90 ans, ça ne s'invente pas. Quant à la compassion, on n'en parle même pas, c'est devenu un gros mot outre-manche.

95 % de l'humanité est immature disent certains ? C'est certain.

Grégoire ARGUILLERE

Featured Review
Tag Cloud
bottom of page